www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 04

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Conditions de travail (CHSCT) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 mars 2020

20 mars : POINT CHSCT04 COMPTE RENDU

20 mars : CHSCT04 COMPTE RENDU

Tous les vendredis, un point CHSCT sera fait sous forme de conférence téléphonique organisée par la DSDEN des Alpes de Haute Provence.

Voici donc un rapide compte rendu, non-exhaustif, des informations qui y ont été faites ainsi que les réponses aux questions des représentants de la FSU04 au CHSCTD. (SNES, SNUipp, SNEP, SNICS)

Informations des membres du CHSCT par l’administration suite au CHSCTA de la veille :

L’administration souligne l’énorme investissement des agents et rappelle les principes nationaux : protection des personnels fragiles, travail à distance autant que possible, absence pour garde d’enfants.

Grande qualité de la réponse départementale en ce qui touche à la mise en place de la « continuité pédagogique ». Les enseignants du département sont très investis.

Même chose concernant l’accueil des enfants de soignants dans le premier et second degré. De nombreux collègues se sont portés volontaires, dans les Lycées et collèges et dans un peu plus de 25 écoles du département. A l’heure actuelle, cet accueil concerne une cinquantaine d’enfants. Cela va certainement augmenter augmenter à la fois parce-que les besoins vont évoluer au fur et à mesure de la crise en fonction de l’état de santé des soignants et de leur fatigue mais aussi parce-que par la suite d’autres professions risquent d’être prise en compte pour l’accueil de leurs enfants (personnels de secours, de sécurité, …).. Le regroupement des enfants en respectant des nombres réduit (maximum 10) a été entrepris et se poursuivra la semaine prochaine.

Rappel : l’organisation de cet accueil se fait sur la base du volontariat, le Recteur envoyé à tous les personnels de l’académie un courrier pour appel à volontaires, avec réponse à DSDEN départementales : le vivier est suffisant mais nécessité d’organiser mieux après l’urgence de cette première semaine. La phase de résistance est atteinte, nous entrons dans la phase d’endurance.

Des informations sur les règles d’hygiène et de sécurité seront diffusées en début de semaine en direction des écoles et des établissements. (Précautions personnelles et nettoyage des locaux et du matériel). La continuité administrative est effective. Les collègues peuvent s’adresser à l’administration concernant carrière et suivi personnel.

Les personnels présentant des pathologies telles que diabète, hypertension, insuffisance cardiaque … doivent le faire remonter afin de ne pas être mobilisés, si par la suite la situation l’exigeait, dans le vivier des personnels réquisitionnés.

Interventions et questions de la FSU04 :

Plusieurs questions concernant les conditions de travail :
  A l’heure où les personnels de l’Education nationale sont fortement mobilisés pour accueillir les enfants de soignants et assurer la continuité pédagogique, la position ambigüe du Ministre de l’Education Nationale concernant les vacances d’été est un facteur décourageant pour toutes et tous. Certains collègues se disent écœurés.

  Nous demandons un soutien, public et largement diffusé de la part de notre hiérarchie.

  Concernant l’accueil des enfants, le nombre de volontaires serait certainement encore plus important si des garanties de protection fortes pouvaient être apportées. (masques, gels, désinfection rigoureuse des locaux…) Réponse : concernant les gels, la situation s’améliore, plusieurs entreprises locales ont décidé d’en fabriquer. Pas de pénurie. Pour les masques le MEN applique les règles édictées par le ministère de la santé, priorité est donnée aux hôpitaux. Les collectivités locales sont soucieuses de la nécessité de désinfecter et le font. Groupes d’enfants les plus réduits possibles.

Intervention du conseil de prévention : On parle bcp de gel et masque, mais les gants sont essentiels, car le covid reste sur le papier. Il faut rajouter gants à gestes barrière + façon d’enlever les gants.

  Donc nécessité de consignes claires rapidement concernant l’organisation et les gestes de base.

  Les collègues en télétravail nous font remonter une augmentation très forte de leur temps de travail + Stress lié à la faiblesse des outils. Attention au bun-out ! Risques psychosociaux. Réponse : En effet nous l’avons constaté. Compréhensible suite à l’urgence. Il va falloir être vigilants. Informer sur la nécessité pour chacune et chacun de se saisir des bonnes pratiques. Etablir un emploi du temps et s’y tenir par exemple. Des préconisations de la DASH vont être envoyées sur boîtes pro.

  Réfléchir aux modalités permettant de décharger d’une grosse part du travail pédagogique les enseignants qui accueillent.

  Nécessité d’une info claire également sur l’organisation : Regroupements, tours de rôle, qui décide ?

  EPS : Questions de sécurité et de responsabilité. A faire remonter au niveau académique. Quid des problèmes de responsabilité concernant les activités physiques proposées aux élèves dans le cadre de la « continuité pédagogique » ? Des réponses rapides sont nécessaires et très attendues par les collègues.

Questions en vrac :
  Présence des directeurs dans les écoles accueillant des enfants. La FAQ est très ambigüe. Doivent-ils être dans leurs écoles toute la journée ? Réponse : Sur le principe du bon sens. Peut-être pas nécessaire en continu en effet. Sinon télétravail à domicile. A l’appréciation en fonction du contexte. Privilégier les solutions à distance.la FAQ est en effet ambigüe. Il faut clarifier.

  Le PVEVE 04 a adressé trois mails aux directeurs/trices d’école depuis le 18 mars, concernant d’une part l’application AFFELNET (passages en 6ème) et d’autre part les orientations en SEGPA. Si l’on peut comprendre que les procédures administratives doivent suivre leur cours (encore que), il est regrettable d’ajouter encore au stress et à la surcharge de travail des directeurs/trices en cette période si particulière ; et le ton employé (comminatoire et culpabilisant) est peu acceptable. De plus, ce transfert de tâche des directions de collèges (qui disposent d’un secrétariat et de moyens informatiques sans commune mesure) vers les directions d’école (qui n’ont ni l’un ni les autres) est depuis toujours dénoncé par les directeurs/trices comme une injustice incompréhensible : c’est encore plus vrai dans la circonstance. Enfin, le PVEVE a doublé son dernier envoi d’un dépôt des documents sur la Plateforme Numérique d’Échange (PNE), qui n’est jamais utilisée dans notre département, la plupart des directeurs/trices en ignorant même l’existence et le fonctionnement. Il est d’ailleurs hors de question que ça change : cette PNE est en effet très peu pratique, difficile à trouver et à utiliser et chronophage ; mais elle permet en plus à l’administration un contrôle inacceptable du travail des directeurs/trices (vérification de la lecture des messages, des téléchargements - et même de l’heure à laquelle cela a été fait). Il est donc hors de question de soumettre les directeurs/trices à cet outil ; ni d’exercer une pression supplémentaire sur eux•elles en cette période déjà complexe.

Réponse : Demande émanent d’autres services, nous avons demandé un rectificatif à ces mails, plus souple et en rapport avec la situation. Pour l’outil on va voir ça. Précision : la continuité administrative doit perdurer.

  Ordres de mission et frais de déplacement ? Réponse : Nous envoyons autorisation de déplacement et ce sera régularisé par ordre de mission. Cela permettra de générer le paiement des frais de déplacement pour les personnels étant amenés à exercer sur un poste différent de leur pote d’ affection. Le volontariat ne doit pas être couteux mais au contraire gratifié.

Pour problèmes concernant la coordination avec les mairies et les questions relevant du premier degré se rapprocher de Mme Meyer.

 

65 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 04 - Résidence Les Hauts de Clubières - 04600 Saint Auban
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 04, tous droits réservés.